Les tests de reconnaissance 3ème

Lors d’une transformation chimique, il n’est pas toujours possible d’identifier la nature des espèces chimiques qui se sont créées car beaucoup sont incolore ou inodore, donc invisible.

espèce chimique inconnue

On réaliser alors des tests de reconnaissances pour identifier les espèces chimiques.

Quel est le principe d’un test de reconnaissance ?

Il existe plusieurs détecteurs qui peuvent, chacun, reconnaître généralement une seule substance mais parfois plusieurs.

Quand on met en contact un détecteur avec une substance inconnue, deux solutions :

  • 1er cas : Le détecteur « reconnaît » la substance en réagissant avec elle -> il se forme quelque chose caractéristique comme la formation d’un précipité, une flamme, une explosion…
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est test-positif-ferII-BD.png.

Dans le cas décrit en BD : dans la réalité, le détecteur « hydroxyde de sodium » va permettre d’identifier l’espèce chimique « ion ferII » car un précipité vert se forme lorsqu’ils se rencontrent.

  • 2ème cas : le détecteur ne « reconnaît » pas la substance et n’interagit pas avec elle –> il n’y a pas de changement : aucune espèce chimique n’a pu être identifiée. Dans le cas décrit en BD : dans la réalité,  le détecteur « hydroxyde de sodium » ne permet pas d’identifier l’espèce chimique « inconnue» car rien n’apparaît.
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.